Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour parcourir ce site correctement !
World championship 2013 de XTerra à Maui- Hawaï – Nicolas Durin

World championship 2013 de XTerra à Maui- Hawaï

Maui le 27 octobre 2013

Ce world championship 2013 de X Terra commence en réalité dès le lundi 21, 3h du matin, heure du réveil pour enchaîner un long périple, 1h jusqu’à St Exupéry , 2h 30 pour les formalités d’enregistrements, 1h 15 de vol jusqu’à FRANCFORT, 3h d’attente, 11h de vol jusqu’à SAN FRANCISCO (dont 4 à être bien malade), 1h 30 d’attente à l’immigration, 20 mn à courir dans les couloirs de l’aéroport de SAN FRANCISCO, 20 mn à pleurer devant le poste d’embarquement pour que l’on nous accepte malgré notre léger retard dans l’avion, 5h de vol jusqu’à Kahului, 1h pour récupérer la voiture de location et les bagages (enfin pas tous, mon VTT est  apparemment resté à SAN FRANCISCO), 1h pour se rendre à l’hôtel en faisant 3 ou 4 courses pour le futur petit déjeuner, puis 30 mn pour galérer avec les codes des portes des appartements et enfin, nous y sommes… Il est 20 h (en fait 8h , mardi matin heure française)… OUF!

Du mardi au jeudi, j’alterne le mode « touriste » (plage, baignade, marche, surf et paddle board, découverte des recoins de l’île) et le mode « compétiteur » avec des recos du circuit VTT et pédestre et les  dernier petits entraînements en compagnie de Cédric Carreira et Michel Gonon, après avoir récupéré nos vtt avec 24 h de retard.

Dimanche 27 : jour J – « the race » – direction la course en vtt en guise de réveil musculaire, puis échauffement classique en vélo, dépôt des affaires au parc situé dans les jardins de l’hôtel Ritz Carlton (avec de la pelouse + dense et confortable que n’importe quelle moquette) et 400 m de natation pour prendre quelques repères dans l’eau. Ensuite nous avons droit à l’hymne Américain et on assiste au départ de la vague « pro », 2mn avant nous.

« Boum », départ au coup de canon… ca surprend un peu!

Nous sommes environ 400 dans cette vague  « amateurs hommes », 1ère difficulté passer la 1ère vague de cet océan pacifique, puis passer aux 500m  la 1ère bouée toujours lieu de belles bagarres surtout avec mes classements natation. Ces 2 points chauds passés, en direction de la plage, j’aperçois à mes cotés Romaric Delepine, on ne se quittera plus de toute la natation qui se déroule avec une sortie à l’australienne.

Je sors 134ème à 5mn des leaders (et 4min du leader 35/39 ans).

Très longue course à pied en montée pour rejoindre le parc à vélo, transition moyenne (la faute à mes chaussettes, indispensables à ce type d’épreuve) et c’est parti pour le vtt. Comme je le craignais, les premiers kilomètres assez tortueux et étroits ne permettent pas trop les dépassements et sont  sources de quelques prises de bec lors des dépassements, 2 sauts de chaîne et 1 chute merci  les copains !

Je me reconcentre un peu, et gère au mieux, un peu plus patiemment les derniers « single du départ ». Après c’est l’affaire des grosses cuisses et du cardio, car c’est une longue montée physique et assez pentue. Aux fils des  « miles », car toutes les distances sont indiquées en miles, je remonte les concurrents que j’ai l’habitude de remonter régulièrement sur les tri nature (les premières femmes, les bons nageurs  « age groupe » comme Natanael Fruchart etc…). Ca bascule dans la 1ère descente. Je repère à ce moment Romaric qui m’avait pris 30 secondes à la transition, je passe à coté en l’encourageant, le duel sera pour plus tard pour le moment, il faut remonter un maximum de concurrents. J’assure l’essentiel des relais dans la 2ème  bosse, et fais une descente prudente derrière car j’ai encore en tête, les multiples crevaisons de l’édition 2010.

Nous doublons quelques top pilotes féminins, et des concurrents « pro », cela devient maintenant plus un mano à mano car il nous semble bien que nous ne devons pas être très loin d’être en tête de la course  35/ 39 ans. Romaric s’accroche jusqu’au bout, et ne cède qu’une vingtaine de secondes sur la fin.

C’est confirmé nous luttons pour le titre car la barre ou notre catégorie accroche les vélos est vide, transition efficace, je pars en tête de 30 secondes d’avance. Je rattrape et distance un peu O. Marceau, une figure du X terra et du triathlon tout court, de part sa longévité et son coté touche à tout au niveau des différentes distances.

Aux miles 2,5 environ Olivier s’est refait un peu, il me double au même moment ou Romaric (qui à bien bossé pour préparer cette course à pied) me lâche irrémédiablement. Ma course à pied est moyenne, je souffre de la chaleur et les encouragements d’Olivier ne suffisent plus dans un dernier raidard, je marche quelques mètres. Enfin j’aperçois la plage, il était temps, derrière les coureurs à pieds commencent à revenir…

Je coupe la ligne 23ème, 3ème amateur et vice champion du monde des 35/39 ans.

Un brin déçu par cette nouvelle seconde place (après la même aux mondiaux de VTT 2008 et aux France VTT de 2007  et 2012), mais sans regret car ce jour Romaric était plus costaud à pied et mon vtt ne l’a pas suffisamment mis en difficulté.

Soirée sympa de remise des trophées, et place aux vacances jusqu’à la fin du séjour. Vacances oui, mais sportives quand même, 1 ou 2 footing matinaux au bord de mer, petite sortie nocturne en Kayak avec Romaric et descente du volcan en vtt (descente, descente avec quand même 500m de positif°).

Voilà ce 3ème séjour à Maui qui s’achève, place à la trentaine d’heures de voyage retour avec une petite visite express de San Franscico pendant notre escale.

Il ne reste plus qu’une épreuve pour clôturer la saison 2013, le triath’ain en équipe avec Cédric Carreira, vivement le 10 novembre!

Aloha……

ARTICLES DE PRESSE

 

CLASSEMENT

Classement x terra maui 2013

VIDEOS

PHOTOS