Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour parcourir ce site correctement !
Triathlon de Paladru – Nicolas Durin

Triathlon de Paladru

Triathlon de PALADRU par équipes le 21/09/2013

Enfin, je vais participer à ce triathlon par équipe moyenne distance:1,8/75/17.En 2013, des pépins physiques avaient décimé l’équipe d’où notre forfait. Cette année c’est avec Eric MERCIER, Mathieu FERRAND, Pascal GUELMA et Thomas HUSTACHE que nous représentons MACH3 Triathlon.
La petite répétition la semaine précédente à Vaulx en Velin sur la distance sprint avec presque la même équipe, Didier Rivet remplacé, par Pascal Guelma avait permis de peaufiner quelques automatismes.
Temps splendide, température fraiche à l’heure du départ et décor très sympa, voilà pour l’ambiance. Pascal est notre poisson pilote, je suis dans ses pieds, Eric dans les miens, Mathieu ceux d’Eric…..et Thomas, lui nous tourne autour pour régler l’allure, la direction et garder le « troupeau groupé » surtout lorsque l’on rattrape des équipes, moment ou il est facile de s’égarer.
Cela nage plus vite qu’à Vaulx en velin , mais à allure régulière , donc bien calé dans les pieds sans avoir à lever la tête ça passe pas mal. Mathieu à malheureusement perdu le contact lors d’un dépassement, et malgré l’aide de Thomas il ne s’en remettra jamais.
Notre transition n’est pas éclair, mais l’essentiel est de partir à 5 en vélo. J’essaye de gérer au mieux notre progression en assumant de longs relais, les plus réguliers possibles, en temporisant un peu dans les petites côtes qui jalonnent le circuit et surtout en essayant d’être efficace au jeu des « abris » car le vent se lève. Mathieu encore « secoué «par la natation nous convaincs de poursuivre sans lui, aie on grille un joker (il faut finir à 3 au minimum). Eric passe quelques relais pour essayer de m’économiser un peu et de s’entamer lui un peu. Thomas et Pascal super motivés s’accrochent parfaitement au petit train de mach 3. Etant partis parmi les premiers, nous n’avons pas d’information sur notre position dans la course, alors on poursuit notre progression en aveugle.
2 ième transition plus rapide que la 1 ère, et c’est reparti à 4 pour les 17 kms de course à pied.
J’attrape un «TUC « et un peu d’eau au passage, il me faudra 5 kilomètres pour finir de manger, quand c’est pas l’heure de l’apéro, il ne faut pas prendre des biscuits apéritifs , ça m’apprendra…..
Nous courons très doucement sur ces 2 premiers kilomètres, quelques plaisanteries, maux de ventre pour moi, arrêt pipi pour Pascal, arrêt tout court pour Thomas qui ne se voit pas faire les 17 kms ……Eric trépigne dans ses baskets. Un long calvaire que ces 7 ou 8 premiers kilomètres, le long du lac et ses longs faux plats montants descendants, je n’en vois pas la fin et même si après le kms 2, nous sommes passés en mode compétition, je fais également une pause pipi..Pascal me remonte le moral en me donnant les temps de passage par km, on court à plus de 15 kms/h,c’est 4minutes/kilomètres, promis j’ai vérifié plusieurs fois………….
Passé Charavine, cela devient plus typé trail et surtout plus vallonné, c’est bizarre à dire mais Pascal un peu moins bien que moi me rassure un peu, et me ragaillardit un peu, jusqu’au bout il en sera ainsi, je prends un peu d’avance dans les bosses et avec ses qualités de coureurs à pieds, il revient sur les bouts de droit et les descentes assez facilement. Eric reste toujours à encourager et « tirer ou pousser » par la ceinture celui qui coince un peu. Dernière descente, on lâche les cheveaux, on débranche le cerveau (enfin ce qu’il en reste…), et laisse filer les jambes au plus vite, sprint jusqu’à la ligne, et voilà c’est fait, on termine à 3,content d’achever cette épreuve, on était très soudé pour aller cueillir cette 1 ère place provisoire.YES!
Seul le team MERILLOD et ses terribles compétiteurs viendront nous griller la politesse et de belle manière : 8 minutes d’écart. Nous sommes à notre place, 2 ième , avec une fois le détail sorti , de belles surprises notamment la course à pied: 2 ième temps ce qui nous fait gagner 4 places, car nous n’étions que 6 ième après le vélo.
Personnellement heureux d’avoir couru 17 kms , ma plus longue distance jamais effectuée à pied, et très satisfait de l’implication de tous les membres de l’équipe, petite pensée pour Mathieu qui espérait apporter plus au collectif ,mais dont la blessure au pied en vtt début septembre l’a laissée éloigne des bassins trop longtemps.
Sur ce triathlon mach 3 était très bien représenté, pas moins de 50 coureurs.

Sortie de l’eau