Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour parcourir ce site correctement !
Grimpée du col de Fontfroide – Nicolas Durin

Grimpée du col de Fontfroide

 Le jeudi 15 août, après 15 jours à rouler au soleil à Agde en mode CYCLO, mais cyclosportif quand même!!, je participe à la grimpée du col de Frontfroide.

Le principe de l’épreuve est simple: il y a un col de 11 kms à gravir, le départ se fait au pied,tout le monde part en même temps et le 1er en haut lève les bras.

1er en 2011, 2éme en 2012, je me rends à nouveau sur cette course pour préparer au mieux le week-end à venir,car dimanche 18 août il y a la finale de la coupe VTT à Méribel en Savoie.

Rdv pris avec Bruno Bossa chez lui à Valras, direction Ollargues (en prenant soin de prendre des chemins détournés qui rallongent , hein Bruno !).

Echauffement simple et pas assez poussé par rapport à ce type d’effort,et c’est le départ.

Je ne reconnais que le vainqueur de l’an dernier qui semble à la peine dès le 1er kilomètre,c’est vrai que ça part un peu vite mais bon …(en fait j’apprends plus tard qu’il revient de blessure),la montée se fait au train,j’essaie de rester bien à l’abri car j’ai le souvenir que le vent est un facteur important dans cette montée.

2 coureurs attaquent (de loin,trop loin je pense car tous les ans les premiers attaquants coincent complètement dans la 2ème moitié de l’ascension). Mais là à mi course environ,on nous annonce 1 minute de retard sachant qu’il ne reste plus qu’une quinzaine de minute d’effort cela me parait énorme,d’autant plus que les 2 attaquants n’ont pas eu à trop s’employer pour gagner cette minute puisque notre groupe s’est contenté d’un rythme soutenu mais pas plus,d’ailleurs nous sommes encore une dizaine et je prends la poursuite en mains.

Rapidement nous ne sommes plus que 3, l’écart est réduit mais pas assez vite,je comprends que la gagne est jouée, à 1 km du sommet je revisse un peu plus, pour reprendre au moins le second qui a sauté de la roue du futur vainqueur (un jeune du VS Narbonne, Florent Castellarnou), je recolle au 500 mètres, essaie immédiatement de le lâcher, mais les jambes sont dures, je ne peux que constater qu’il est plus costaud quand il repart.

Je finis en roue libre ou presque sinon ça recule dans un col ! En 33 minutes 33 à 15 secondes de mon record qui tombe ce jour dans les mains du vainqueur en 32 minutes 47 (finalement le départ donné à 10h au lieu de 14h permet d’éviter la grosse chaleur et le vent.)
3éme au scratch et 1er + de 30 ans ! ça console.

Je redescends chercher Bruno et l’accompagner dans sa fin d’ascension (51éme au scratch et 9éme de sa catégorie) et faire une petite récup sur les petites routes des environs.
Remise des prix rapide et direction la descente des gorges de l’Orb en canoé en famille pour occuper l’après midi de cette superbe journée.